mercredi, mars 31, 2010

Qui tire les ficelles?

Allez sur le site des "Intellectuels pour la laïcité" http://www.quebeclaique.org/
et regardez la liste impressionnante des signataires du "Noyau fondateur".

On remarque plusieurs noms associés au Mouvement Laïque Québécois (Daniel Baril, Claude Braun, etc), un organisme qui a de nombreux liens avec la franc-maçonnerie:
http://complotquebec.blogspot.com/2009/03/dossier-mlq-et-franc-maconnerie.html

On retrouve aussi le nom de notre ami Daniel Laprès, un franc-maçon AVOUÉ de la loge Jean T. Désagulier:
http://www.vigile.net/Pour-en-finir-avec-Daniel-Lapres

On retrouve aussi le nom de l'ancien premier ministre du Québec Bernard Landry.

Le dernier signataire de cette liste prestigieuse a attiré mon attention:

"Société philosophique Delta".

Il s'agit en fait de la loge maçonnique Delta de l'obédience mixte du "Droit Humain".
En effet si vous consultez le site du registre des entreprises du Québec, vous allez
constater que Les francs-maçons aiment bien se cacher sous des euphémismes
comme "centre philosophique".

Par exemple:
CENTRE PHILOSOPHIQUE (loge) ELEUSIS
ASSOCIATION PHILOSOPHIQUE ET CULTLURELLE (loge) MOKIDJIWAN
CENTRE PHILOSOPHIQUE (loge) "LIBERTÉ"
CERCLE PHILOSOPHIQUE ET LAIQUE (loge) EMANCIPATION
CERCLE PHILOSOPHIQUE ET CULTUREL (ancienne loge) MONTCALM
CERCLE D'ETUDES PHILOSOPHIQUES (ancienne loge)FRANCE-CANADA

L'adresse de ces "centres philosophique" étant soit le 3722 Rue Notre-Dame ouest, donc le Centre Maçonnique de Montréal dans le même registre ou le 7448, RUE ST-DENIS (une ancienne adresse des loges). Eleusis et MOKIDJIWAN ont d'autres adresses mais leur noms inusités correspondent avec des loges existantes:
Soit la loge Eleusis No. 2 de la Grande Loge Universelle du Québec
http://www.gluq.ca/
Et la loge MOKIDJIWAN de la Grande Loge Féminine de France à Montréal:
http://www.mokidjiwan.com/


Si vous allez sur le site du "Droit Humain"
http://www.droithumaincanada.org/qui-loges.html

Vous aurez la liste suivante des loges présentes au Canada:

DELTA , Liberté, La Libre pensée, La Lumière Boréale, Marie-Calumet et Mozart.

Notez que seul le "centre philosophique liberté" est inscrit au registre des entreprises puisqu'il s'agit de la loge mère.

__________________________________

Par ailleur, les choses bougent vite en ce moment sur le front de la laïcité au Québec. Le gouvernement Charest a déposé un projet de loi visant à interdire le port du voile intégral dans la fonction publique.

"Québec choisit la laïcité ouverte", Le Devoir, 25 mars 2010

Le voile intégral n'étant bien sûr qu'un prétexte pour la franc-maçonnerie et déjà les partis d'opposition visent l'interdiction de TOUS les symboles religieux, incluant (et sourtout) les croix chrétiennes dans le cou des gens.

"Interdiction du port de signes religieux: l'ADQ revient à la charge" , La Presse,
30 mars 2010.

Par ailleur au MÊME MOMENT la France songe elle aussi à interdire le voile intégral:

"Vers une interdiction rapide et limitée de la burqa en France"
la Presse, 30 mars 2010

Tandis qu'en Belgique on songe à l'interdire même dans la rue:

"Le voile intégral bientôt interdit dans les rues de Belgique"
La Presse, 30 mars 2010.

Or savez vous combien de femmes portent le voile intégral au Québec?
Seulement 25 selon le président du Congrès islamique canadien, Wahida Valiante.

"La police se dote d'une politique sur le port du niqab"
La Presse, 30 mars 2010.

Donc je pose la question, qui tire les ficelles au Québec, en Belgique et en France?

Il n'y a pas de choses plus importantes à discuter en ce moment pour ces pseudo-intellectuels comme par exemple la CRISE ÉCONOMIQUE???

15 Comments:

Blogger anti-macon said...

Les Intellectuels pour la laïcité

Initiateurs:
Daniel Baril, anthropologue et journaliste (UdeM)
Guy Rocher, sociologue (UdeM)

Noyau fondateur:
Bernard Andrès, Études littéraires (UQAM)
Marc Angenot, Chaire James-McGill d'études du discours social (U. McGill)
Rachad Antonius, Sociologie (UQAM)
Richard Aubert, enseignant du secondaire public
Élaine Audet, éditrice du site féministe Sisyphe
Antoine Baby, sociologue (U. Laval)
Micheline Bail, auteure
Normand Baillargeon, Éducation et pédagogie (UQAM)
Cyrille Barrette, biologiste (U. Laval)
Marie-France Bazzo, animatrice et productrice
Jacques Beauchemin, Sociologie (UQAM)
Louis Beaulieu, conseiller en sécurité financière
Paul Bégin, ex-ministre de la Justice
Djemila Benhabib, auteure (Ma vie à contre-Coran)
Paul Bernard, Sociologie (UdeM)
Jean-Paul Bernard, historien
Reine-Marie Bergeron, psychanalyste
Marie-Andrée Bertrand, criminologue (UdeM)
Lise Boivin, M. Sc. Éducation, éducatrice spécialisée
Guy Bourgeault, Sciences de l'éducation (UdeM)
Claude Braun, Psychologie (UQAM)
Arnaud Bréart, traducteur
Henri Brun, avocat et professeur de droit constitutionnel
Dorval Brunelle, Sociologie (UQAM)
Robert Burns, ministre dans le gouvernement Lévesque
Micheline Carrier, éditrice du site féministe Sisyphe
Bernard Cloutier, président, Fondation humaniste du Québec
Yolande Cohen, Histoire (UQAM)
Robert Comeau, Histoire (UQAM)
Geneviève Corfa, biologiste
Jocelyn Coulon, (UdeM)
Charles-Philippe Courtois, professeur (CMR de St-Jean)
Jean Décarie, membre fondateur du RIN et professeur (UdeM)
Antoine Del Busso, éditeur
Claire-Emmanuèle Depocas, citoyenne
Luc Desnoyers, professeur retraité, Sciences biologiques (UQAM)
Pierre Drouilly, Sociologie (UQAM)
Daniel Drouin, juriste
Lucie Ducharme, enseignante
Christian Dufour, politologue (ÉNAP)
Micheline Duhaime, professeure de philosophie
Philip-Antoine Dupuis Laflamme, étudiant en droit (U. Sherbrooke) et bloggeur libéral
Bernard Élie, Science économique (UQAM)
Andrée Ferretti, écrivaine (Bénédictine sous enquête)
Hervé Fischer, auteur (Nous serons des dieux)
Marcel Fournier, Sociologie (UdeM)
Mona-Josée Gagnon, Sociologie (UdeM)
Lise Gauthier, artiste en art visuel
Yolande Geadah, auteure
Louis Gill, économiste (UQAM)
Yves Gingras, historien des sciences (UQAM)
Jacques Godbout, écrivain et cinéaste

8:43 PM  
Blogger anti-macon said...

François Goergen, professeur (C. André-Laurendeau)
Denis Gougeon, professeur et compositeur, Musique (UdeM)
Pierre Graveline, écrivain
Diane Guilbault, auteure (Démocratie et égalité des sexes)
Sam Haroun, auteur (L'État n'est pas soluble dans l'eau bénite)
Fernand Harvey, sociologue (INRS)
Jean-Claude Hébert, avocat
Mylène Jaccoud, Criminologie (UdeM)
Danielle Jasmin, conseillère pédagogique et chargée de cours
Stéphanie Jasmin, directrice artistique d'UBU
Lucie Jobin, enseignante du secteur public
Guilda Kattan, enseignante
Bernard La Rivière, Ph. D. Théologie et professeur de philosophie
Micheline Labelle, Sociologie (UQAM)
Henri Laberge, ex-conseiller de la CSQ
Andrée Lajoie, Droit (UdeM)
Yvan Lamonde, historien (McGill)
Bernard Landry, ex-premier ministre du Québec
Simon Langlois, Sociologie (U. Laval)
Daniel Laprès, ex-conseiller politique de ministres libéraux fédéraux
Julie Latour, avocate
Serge Larivée, Psychoéducation (UdeM)
Marie-Thérèse Lefebvre, musicologue (UdeM)
Roger Léger, membre de l'Association humaniste du Québec
Camille Limoges, chercheur émérite (CIRST-UQAM)
Jean-François Lisée, directeur exécutif, CÉRIUM (UdeM)
Guillaume Loignon, professeur de philosophie au collégial
Jean-Guy Loranger, économiste (UdeM)
Mohamed Lotfi, journaliste et réalisateur radio
Louise Mailloux, professeure de philosophie et membre du Cciel
Pierre K. Malouf, écrivain et chroniqueur
Denis Marleau, metteur en scène
Yves Martin, démographe
Georges Mathews, économiste et démographe
Andrée Nahabet, citoyenne
Gérard Notebaert, avocat
Christiane Pelchat, présidente, Conseil du statut de la femme
Jocelyn Parent, libre penseur, philosophe politique et humaniste
Danic Parenteau, Science politique et philosophie (CMR de St-Jean)
Yvan Perrier, professeur de science politique (C. Vieux-Montréal)
Marie-Michelle Poisson, présidente du Mouvement laïque québécois et
professeure de philosophie (C. Ahuntsic)
Alain Prujiner, Droit (U. Laval)
Michel Roche, professeur de science politique (UQAC)
Cécile Sabourin, économiste (UQAT)
Paul Sabourin, Droit (UdeM)
Jacques Saint-Pierre, Chaire SITQ d'immobilier (ESG-UQAM)
Arnaud Sales, Sociologie (UdeM)
Michelle Sirois, anthropologue et sociologue des religions
Guy Soucie, directeur artistique, Chapelle historique du Bon-Pasteur
Victor Teboul, Ph. D., directeur de Tolerance.ca
Rodrigue Tremblay, économiste, ex-ministre et professeur émérite (UdeM)
Pierre Trudel, Droit (UdeM)
Patricia Willemin-Andrès, Ph. D., Société philosophique Delta

8:43 PM  
Blogger anti-macon said...

Nouveau livre sur la franc-maçonnerie au Québec
Je viens de finir de lire le livre "Petite histoire de la franc-maçonnerie au Québec".
L'auteur se nomme Baudouin Burger et il est lui-même franc-maçon au rite Memphis Misram.
En fait le titre du livre aurait dû être "Petit histoire du rite Memphis Misraim" si on en juge selon l'espace considérable consacré à ce rite particulier au détriment des autres obédiences.

En parcourant les pages, on a souvent l'impression de lire une grosse infopub corporative pour sa loge en particulier et le résultat est souvent plutôt ennuyant. Par exemple, il y a un chapître consacré entièrement
à la passion qu'avait le fondateur de l'Ordre à Montréal pour...l'alchimie et avec force détails.

Un autre chapître fait un très long décompte de toutes sortes de variantes de sectes martinistes, gnostiques et chevaleresques et de leurs liens avec le Memphis Misraim. Les bons moments sont quand l'auteur fait vraiment l'historique des loges francophones au Québec. En gros on a une confirmation de ce j'avance ici: les loges francophones, peu importe leur différences, se tiennent ensembles et elles entretiennent des liens étroits. Par exemple on peut lire à la page 228 que lors de l'inauguration du temple situé au 3722 Notre-Dame ouest, pas moins de 18 loges francophones étaient présentes, incluant deux loges de la grande loge du Québec, une obédience soit disant "ennemie" des loges alliées au grand orient de France. À ce propos mentionnons que la véritable raison d'être derrière la création du Grand Orient du Québec était de fédérer l'emsemble des loges francophones du Québec, créant ainsi une autre "Patente", à l'instar du défunt Ordre de Jacques-Cartier.

Détail intéressant: plusieurs petites villes du Québec, sans avoir de loges en tant que telles, auraient des "triangles" maçonniques, soit de petits regroupement de maçons affiliés à des loges de Montréal. Ils auraient même des succursalles dans d'autres provinces canadiennes, voir jusqu'au États-Unis.

Un autre bon passage du livre est quand l'auteur cite une lettre écrite durant les années 1920 par des francs-maçons francophones de la grande loge du Québec se plaignant de la propagande constante en faveur de la religion protestante et de l'anglais qui règne au sein de cette obédience qui, rappelons le, a été créé par les anglophones tout de suite après la Conquête.

Par contre il faut savoir que ce livre a été écrit par un franc-maçon et donc on n'y mentionnera pas l'influence de la franc-maçonnerie dans la société et la politique.
Bref le livre intéressera sourtout ceux qui se passionnent beaucoup pour la franc-maçonnerie ainsi que le chercheur mais il ennuyera probablement le simple curieux.

Le livre est publié par les éditions Louise Courteau et il est en vente dans toutes les bonnes librairies pour un peu plus de 20$.

8:44 PM  
Blogger anti-macon said...

www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-canadienne/201002/08/01-947323-impossible-dinterdire-le-voile-integral-dans-la-rue.php&usg=AFQjCNFPzeokW9aT6fVM_1YIPB2igiHS9w

"Le débat sur le port du voile islamique intégral a été relancé il y a quelques jours au Canada après qu'une mission parlementaire, en France, eut proposé son interdiction dans les lieux publics.

Vendredi, le quotidien Le Soleil a écrit que le Parti québécois de Pauline Marois s'apprêtait à adopter une position ferme contre le port du voile intégral."

http://www.godf.org/?q=node/592

Mission Parlementaire sur le port du voile intégral

"Le Grand Orient de France rappelle ensuite sa position exprimée devant la Mission Parlementaire : le port du voile intégral est une atteinte inacceptable aux droits de l’Homme puisqu’il postule une négation absolue de la femme qui le porte au profit d’un symbole d’appartenance à un groupe radical totalement refermé sur lui-même. Le port du voile intégral, qui n’a rien d’un symbole religieux qui appartiendrait à l’Islam, constitue bien un défi lancé à la République dans la conception même d’une société laïque du « vivre ensemble » ne reconnaissant que des citoyens et non des communautés segmentées."

Commentaire: tiens, revoilà le fameux "vivre ensemble" si cher à nos élites québécoises...

8:44 PM  
Blogger anti-macon said...

extraits de La Démocratie Ingouvernable, Pierre Vallières, 1979.

(p.44)

Le Québec est mieux représenté au sein de la Trilatérale que l'Espagne
et le Portugal réunis, avec Michel Bélanger, Claude Castonguay et Jean-
Luc Pépin. L'ex-ministre fédéral Mitchell Sharp dirige le groupe
canadien et siège au conseil de direction à titre de vice-président
nord-américain. On retrouve également dans l'orbite de la Commission
trilatérale: le chef du parti libéral du Québec, Claude Ryan,
l'économiste Bernard Bonin, le professeur Gilles Lalande, les
journalistes Doris Anderson, Pierre Benoît, Tim Creery, Richard Gwyn,
et le directeur du C.R.T.C. , Pierre Juneau.

(p.192)

Les États-Unis s'intéressent à «la question du Québec» depuis au moins
1962, lorsque le Pentagone com-
manda une étude détaillée sur les éléments « subversifs » de la belle
province («Revolt Project»). Leur vigilance
s'est accrue considérablement depuis qu'en 1976 le Parti québécois a
réussi le tour de force imprévu de se faire
élire à Québec.

Il est hors de question pour les Américains de voir le Québec accéder
éventuellement à l'indépendance.
Mais il est dans leur intérêt que le Canada, tout en demeurant
politiquement uni, laisse les provinces libres
de développer, suivant l'axe nord-sud, leurs relations économiques et
culturelles avec les États-Unis. Un
Canada véritablement centralisé pourrait être tenté par le
«protectionnisme». La régionalisation, au contraire,
encourage le libre-échange et la dépendance. D'ailleurs, un comité
d'experts américains et canadiens a élaboré
secrètement un projet d'abolition générale des tarifs douaniers entre
les deux pays. Ce projet, révélé par le
Montréal Star, en mars 1979, n'a fait l'objet d'aucun démenti de la
part des autorités concernées.

(commentaire: à l'époque le libre-échange était un secret, maintenant
c'est en vigueur depuis longtemps)

En même temps, (la Commission Trilatérale) apporte son soutien
implicite à Claude Ryan, l'adversaire principal
du parti québécois, tout en encourageant, au sein même du P.Q., les
tendances de plus en plus manifestes au compromis.

À la veille du référendum sur l'avenir constitutionnel du Québec,
l'option indépendantiste tend à se résorber dans l'autonomisme prudent
des «vieux partis». Les Américains redoutent de moins en moins cette
conspiration «néo-castriste» qu'ils percevaient il y a quelques années
dans la province agitée du nord. Toutefois, ils souhaitent encore la
défaite électorale du gouvernement Lévesque qui, à leurs yeux, a
commis
l'erreur impardonnable d'encourager pendant dix ans le séparatisme.. .
et le socialisme en terre américaine.
Malgré ses nombreux voyages aux États-Unis, René Lévesque n'a pas
réussi à obtenir le pardon de
Washington.

L'homme de la Commission trilatérale est manifestement Claude Ryan.
Non seulement celui-ci est-il
farouchement hostile à toute forme de sécession, mais il est aussi un
dur partisan du «law and order». On
peut compter sur lui, s'il devient un jour Premier ministre du Québec,
pour opérer le virage à droite qu'exige
la restructuration de l'économie «régionale» et la restauration de la
pyramide hiérarchique et de la stabilité
sociale.


www.lesfilsdelaliberte.net/documents/Pierres_Vallieres-La_Democratie_Ingouvernable.pdf&usg=AFQjCNFUVA4PofKwhlZxShY94VvyY05g9g

8:45 PM  
Blogger anti-macon said...

Extraits de La Démocratie ingouvernable (1979)

il est important de comprendre les initiatives, les choix et les
objectifs de la Commission trilatérale, ce cénacle quasi clandestin
qui réunit l'élite la plus riche, la plus influente, la plus
militariste et la plus
dangereuse d'Occident.

(...)

À force d'entretenir l'illusion que nous vivions en régime
démocratique, nous avons fini par oublier que ce n'était là qu'un rêve
d'Occidentaux nantis, aliénés par le confort et domestiqués par la
télévision. La démocratie n'est qu'un mot. Il faudra bientôt le
remplacer par un autre, s'il faut en croire les idéologues de la
Commission trilatérale.

(...)

Les manipulateurs sociaux de l'ère technologique espèrent enfermer
l'humanité dans un goulag planétaire,
électronique, programmé par ordinateur et privé de tout réflexe
critique. Les systèmes globaux d'informatisation
préparent déjà l'esprit de l'homme à se soumettre aux techniques les
plus modernes et les plus efficaces de
l'esclavage.

8:46 PM  
Blogger anti-macon said...

Trois mois avant de mourir, Duplessis dénoncait un complot visant à déchristianiser les écoles du Québec:

http://news.google.com/newspapers?id=c8AtAAAAIBAJ&sjid=t5wFAAAAIBAJ&pg=4244%2C9813

Duplessis avait d'ailleur l'intention à l'époque de faire porter la prochaine campagne électorale sur ce sujet mais il est mort avant et l'élection subséquente du parti libéral a mis en branle la "Révolution Tranquille"

Plus tard en 1967, le Canadian Jewish Chronicle se vante
d'avoir joué un rôle de premier plan lors de la Révolution Tranquille.

http://news.google.com/newspapers?id=ZiIvAAAAIBAJ&sjid=zN4FAAAAIBAJ&dq=quiet-revolution&pg=5293%2C4025580

Il faut comprendre que les juifs n'avaient pas le droit d'avoir leur propres écoles subventionnées à l'époque car selon l'article 93 de la constitution de 1867, seules les écoles catholiques ou protestantes avaient ce droit.

Dès 1967, Trudeau annonce son intention de rapatrier la constitution de 1867 (ou AANB qui était alors à Londres)
http://news.google.com/newspapers?id=BropAAAAIBAJ&sjid=UEEDAAAAIBAJ&pg=7120,407961&dq=trudeau+rapatriement&hl=en

Peu de temps après on a la fondation du parti québécois.
Or on sait que la constition ne fut rapatrié qu'en 1981 suite au référendum sur la soit-disante "souveraineté-association" du gouvernement "séparatiste" de Réné Lévesque. Ce dernier était d'ailleur un ami de longue date de Trudeau du temps de la ligue des droits de l'homme fondée en 1963.

Plus tard, en 1997, Pauline Marois et Séphane Dion
(deux soit-disant ennemis) réussissent en temps record à abroger la constitution et à supprimer le fameux article 93. Bizarrement cette décision fut prise après qu'une jeune musulmane se soit fait refuser le droit de porter un voile islamique dans une école catholique. Les médias à l'époque ont vite crié au racisme de la société québécoise (c'était le zeitgeist d'auto-flagélation de l'époque suite à la fameuse déclaration de Parizeau sur le vote ethnique).

Depuis on a eu le rapport Proulx, la déconfessionalisation complète du système scolaire et l'infect cours ECR et maintenant tous ces accomodemment débiles comme par exemple la suppression des fêtes de Noël, de Pâques, de la Saint-Jean, etc pour accomoder la communauté juive:

Calendrier scolaire: exit Noël, Pâques et la Saint-Jean
La Presse, 24 mars 2010

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-quebecoise/201003/23/01-4263610-calendrier-scolaire-exit-noel-paques-et-la-saint-jean.php

8:47 PM  
Blogger anti-macon said...

En octobre 1935, le ministre québécois T.-D. Bouchard, membre notoire de la loge l'Émancipation du Grand Orient de France(il avait le matricule #38 de la loge), se rend de toutes urgence à Washington pour conclure un accord commercial avec l'Union Soviétique. Voici quelques article très intéressant que j'ai pu retrouver dans les archives concernant cet épisode. Le premier article vient d'un journal fasciste de l'époque qui mentionne les liens de la Russie soviétique avec le Grand Orient. Il y a aussi des articles du Journal The Gazette et du Franc Parleur qui confirment la nouvelle:

11:34 AM  
Blogger anti-macon said...

T.-D. Bouchard, trait d'union entre la Russie et le Canada?

0nze jours après l'arrivée au pouvoir du libéralisme radical au Canada, avec M. King et ses comparses, "le Canada", journal officiel du parti libéral, publiait sur 2 colonnes la nouvelle suivante, en dernière page le 25 octobre 1935 [26 oct. 1935 p12]:
"L'Hon. T.-D. Bouchard remplit une mission à Washington. "le ministre du Commerce et de L'Industrie à Québec, l'honorable Damien Bouchard,est parti d'urgence hier soir pour Washington, en mission commerciale importante. Dans la capitale américaine, il examinera avec l'ambassadeur de l'Union des Républiques Soviétiques Socialistes, M. Troyanovsky, la question de l'échange de nos produits agricoles contre les produits de première nécessité dont nous manquons. "Interrogé sur cette mission au moment de son départ, le ministre nous a déclaré qu'il n'était pas en mesure de nous fournir des renseignements plus précis. M. Bouchard sera de retour parmi nous demain ou dimanche au plus tard". Voilà, une nouvelle très significative, d'autant plus qu'elle est publiée en exclusivité par l'organe libéral officiel,et qu'elle fait mention d'une "mission".
Mission de la part de qui? En ce qui concerne les relations commerciales, seul le gouvernement fédéral à le droit do transiger avec la Russie. Or Bouchard est un ministre du gouvernement provincial, qui n'a aucun droit de s'occuper de relations extérieures. Pourquoi donc la tâche de renouer des relations commerciales avec un pays d'assassins juifs, de destructeurs et d'athées a-t-elle été confiée à M. Bouchard? On sait que M. Bouchard a déjà été un franc-maçon notoire, un instrument bien connu de la franc-maçonnerie au Canada. Nous ne saurions dire s'il l'est encore. Mais es-ce parce qu'il offrirait au Grand Orient de Russie de meilleures garanties que tout autre négociateur canadien? On sait, en effet, que la reprise des relations franco-russes n'a pu être faite, récemment, que par l'intermédiare de la franc-maçonnerie; six loges affiliées au Grand-Orient de France furent fondées en Russie et c'est par l'entremise de ces loges que Litvinoff put conclure son pacte avec la France,le Grand-Orient faisant pression sur tous ses "frères" du gouvernent et du fonctionnarisme français.
Parions que, comme pour l'actuel ambassadeur américain à Moscou, le Juif Bullitt, qui fut le négociateur secret de l'alliance américano-russe, M. Bouchard a une chance de devenir le futur chef de la légation canadienne que notre nouveau gouvernement radical songe à ouvrir en Russie soviétique.

11:35 AM  
Blogger anti-macon said...

Pourquoi, dans une question du ressort fédéral, le premier ministre King n'a-t-il pas fait remplir cette mission par un ministre fédéral? Est-ce à cause de l'hypocrisie costumière aux radicaux?
Et pourquoi le premier ministre provincial Taschereau a-t-il permis qu'un membre de son ministère serve de paravent aux pro-bolchevistes et pro-juifs du fédéral?
Le premier ministre Bennett avait mis un embargo contre tous les produits de la Russie Soviétique, surtout le pétrole russe qui bouleversait notre industrie du pétrole de l'Ouest canadien; contre le charbon russe, qui étranglait notre industrie de charbon des Provinces maritimes; contre le pulpe de papier russe, qui a fait crouler nos industries de la Mauricie.
Dans notre avant-dernier numéro nous avons dit que tout bon fasciste devait lutter pour le régime Bennett, même au risque de perdre, parce que la question du bolchevisme était la grande question transcendante de l'élection, la plus importante de toutes les questions discutées, une question de civilisation. Les forces pro-bolchéviques, qui ont aidé M. King ont réussi à le le faire élire à force d'argent. Ce fut en partie leur victoire, comme on put le constater par les cris de triomphe que publia la "Pravda" de Moscou, au lendemain de la défaite du régime anticommuniste Bennett.
T.- D. Bouchard a préparé les voies. Avant un an, nous serons inondés de produits russes et de propagande bolchevique et Sans-Dieu, sous protexte de "liberté de commerce" et de tolérance, Le dumping russe fermera nos usines, augmentera le chômage et aux masses ouvrières inertes, Moscou servira son poison révolutionnaire. Nous le devrons aux ministères King et Taschereau, tous deux pro-juifs, pro-communistes, comme leurs actes le prouvent beaucoup plus fort que leurs paroles.
Et comme les conservateurs ne seront plus là pour réagir, ou seront trop mous et feront des compromis démocratiques pour avoir des votes,il nous appartiendra à nous, Fascistes, de faire contre les troupes de l'Antéchrist et de Internationale du Sang la bataille qui sauvera le Canada.

Le fasciste canadien, nov 1935

Gazette 26 oct 1935
http://news.google.com/newspapers?id=h4g1AAAAIBAJ&sjid=-ZgFAAAAIBAJ&dq=bouchard%20russia&pg=1851%2C3051737

Gazette, 15 jan 1936 p4
http://news.google.com/newspapers?id=0H4tAAAAIBAJ&sjid=5pgFAAAAIBAJ&dq=bouchard%20russia&pg=6760%2C1624205

le franc parleur, 31 oct 1935

la Russie jubile
http://news.google.com/newspapers?id=lMcvAAAAIBAJ&sjid=DEIDAAAAIBAJ&hl=de&pg=3863%2C3692941

M. Bouchard danse sur la Volga
http://news.google.com/newspapers?id=lMcvAAAAIBAJ&sjid=DEIDAAAAIBAJ&hl=de&pg=5220%2C3746591

11:35 AM  
Blogger anti-macon said...

Donc si le Grand Orient fut un allié de l'Union soviétique et sachant qu'en 1939 l'Allemagne nazie et la Russie ont signé leur pacte de non-agression, pacte qui faisait de la Russie une ennemie de l'empire britannique jusqu'en 1941 soit la date de l'invasion de la Russie par l'Allemagne, avons nous ici la vraie raison de la dissolution de la loge Force et Courage du Grand Orient à Montréal en 1939? En d'autres mots, la loge s'est dissoute pour ne pas embarrasser le gouvernement canadien qui était à l'époque une colonie britannique.

12:14 PM  
Blogger anti-macon said...

1967, David Rockefeller vient donner ses ordres:

1967, l'influent banquier David Rockefeller "suggère"
le libre échange entre le Canada et les États-Unis
The Montreal Gazette - 28. Febr. 1967
http://news.google.com/newspapers?id=xJ8tAAAAIBAJ&sjid=sJ8FAAAAIBAJ&d...

1967, Trudeau annonce son intention de rapatrier la constitution
L'Artisan - Sep 6, 1967
http://news.google.com/newspapers?id=BropAAAAIBAJ&sjid=UEEDAAAAIBAJ&p...

2 mois plus tard, René Lévesque fonde le mouvement Souveraineté-
Association
The Montreal Gazette - Nov 20, 1967
http://news.google.com/newspapers?id=1KUtAAAAIBAJ&sjid=vJ8FAAAAIBAJ&d...

1980: référendum sur la "souveraineté-association" du Québec. Ce
référendum sera en réalité le catalysateur de la souveraineté du...
Canada qui ne se réalisera qu'en 1982 suite au rapatriement de la
constitution qui était alors à Londres.

1982: Le Devoir - 26. Mars 1982. "Le Canada devient souverain"
http://news.google.com/newspapers?id=y4ccAAAAIBAJ&sjid=uF4EAAAAIBAJ&h...

La veille, le sénat canadien publiait un rapport sur la nécéssité du
libre-échange:
The Montreal Gazette - 25. Mars 1982
http://news.google.com/newspapers?id=AIc1AAAAIBAJ&sjid=96QFAAAAIBAJ&d...

1983 les négociations officielles commencent:
The Montreal Gazette - 10. Dez. 1983
http://news.google.com/newspapers?id=kX0xAAAAIBAJ&sjid=iKUFAAAAIBAJ&d...

Pour l'Histoire, notons que les péquistes ont toujours été les plus grand suporteurs du libre-échange:

26 mars 1985 landry veut le libre échange
Le Devoir, 26 mars 1985
http://news.google.com/newspapers?id=jBQjAAAAIBAJ&sjid=qs4FAAAAIBAJ&hl=de&pg=3692%2C2959237

Parizeau veut une monnaie commune nord américaine
Le Devoir - 23. Dec. 1991
http://news.google.com/newspapers?id=dhkxAAAAIBAJ&sjid=ruEFAAAAIBAJ&hl=de&pg=2609%2C5597103

12:41 PM  
Blogger anti-macon said...

En 1935, le journal soviétique Pravda se réjouissait de l’élection des libéraux à Ottawa en disant que cela allait favoriser une UNION avec les États-Unis, chose souhaitable pour les soviets.

la Russie jubile
Le Franc-Parleur - 31. Oct. 1935
http://news.google.com/newspapers?id=lMcvAAAAIBAJ&sjid=DEIDAAAAIBAJ&hl=de&pg=3863%2C3692941


LE COMBAT NATIONAL
Juin 1939
MONTREAL

Le séparatisme, mouvement pour la fusion avec les Etats-Unis

... A Moscou, on dit la chose très désirable. On sait que la République Soviétique de l’Amérique du Nord sera impossible aussi longtemps que le Canada n’y aura pas été absorbé.
Mais cette fusion ne peut s’opérer sans que le Canada soit détaché de l’empire britannique. Le Canada, une fois seul et isolé, sera avalé d’une bouchée par la république du sud, avec toutes les conséquences fatales que l’on sait pour ce qui est officiellement français...

12:44 PM  
Blogger anti-macon said...

le email que j'ai envoyé à Henry Makow (avec les urls complètes pour les article d'en haut, désolé)

Rockefeller Suggests Free Trade With US
Montreal Gazette - Google News Archive - Sep 16, 1967
http://news.google.com/newspapers?id=xJ8tAAAAIBAJ&sjid=sJ8FAAAAIBAJ&pg=5651,6178491&dq=rockefeller&hl=en

Now you have to understand that the Rockefellers owns the liberal party of Canada ever since Mackenzi-King was elected in 1935.
King was a former employee of Rockefeller and his campaing were always paid with Rockefeller money. In exchange for this, the liberals would always raise the price of gazoline
6 months before and after an election in order to pay back the Rockefeller. (I have an original article from the 50's in French proving this so if cou can read French I can send it to you)

Now in order for Canada to sign an free trade deal with the US it had to be first a sovereign country, something wich Canada only achieved in ...1982 when the constitution was brought back from London, otherwise opponents of the deal could have made some sort of constitutional complaint which could have possibly derailled the whole process.

Now the rappatriation of the british north american act (BNAA) was tried several times in the past but it was always opposed in Quebec by true nationalists like premier Duplessis. You have to understand that the BNAA gave a lot of autonomy to the provinces and any modification could only mean loss of powers for Quebec.
So the only way to reform the constitution would be through a phony crisis. So now was the time for two old commie friends to step in: Trudeau and Lévesque.

(Trudeau wants to rappariate the constitution)
The Constitution Under Review
Montreal Gazette - Google News Archive - Sep 8, 1967
http://news.google.com/newspapers?id=mZ8tAAAAIBAJ&sjid=PKAFAAAAIBAJ&pg=7089,1295386&dq=trudeau+constitution&hl=en

10:59 AM  
Blogger anti-macon said...

(birth of the PQ)
New Political Movement Born As Levesque Followers Meet
The Montreal Gazette - Nov 20, 1967
http://news.google.com/newspapers?id=1KUtAAAAIBAJ&sjid=vJ8FAAAAIBAJ&pg=5000,4372266&dq=levesque&hl=en

All this almost at the same time as the free trade speech by Rockefeller!

1968: Bilderber meeting at Mont Tremblant Quebec.

Future PQ leader Jacques Parizeau was there along with Trudeau, Claude Ryan (editor of the influencial Devoir and future leader of the NO side at the 1980 "sovereignty association" referendum) as well as Jean Victor Allard the canadian army chief of staff...

List of Bilderberg participants:
http://www.scribd.com/doc/23247205/Bilderberg-Conference-Public-Participant-List-1954-2009

Now you have to understand that the last thing the Bilderberg wants is a real independant Quebec, they also do not want a true independant Canada.
What they want is REGIONALISM, meaning a weak and decentralized Canada which is easier for the globalist to manipulate, like the countries in the EU for example.

Quebec premier Robert Bourassa was a great admirer of the european model of decentralized power:
Canada requires "elastic federalism" (speech at the CFR)
Gazette 13 jan 1969
http://news.google.com/newspapers?id=GnoyAAAAIBAJ&sjid=F7kFAAAAIBAJ&dq=council-on-foreign-relations&pg=4459%2C2585361

René Lévesque speech at the CFR before he became premier:

Levesque asks US support .
Montreal Gazette - Google News Archive - May 5, 1976
http://news.google.com/newspapers?id=ChkyAAAAIBAJ&sjid=0aEFAAAAIBAJ&pg=5389,1184584&dq=levesque+council-on-foreign&hl=en

He made a couple of other speeches at the CFR in the late 70's also.

1980 referendum. The YES side only gets 42% of the vote which was also the same % that the PQ got at the 1976 election. They won a majority of seats but lost the popular vote. In fact the PQ never got a majority of votes in any provincial elections so how can they still dream to win over a majority of the votes in a referendum?
The truth is that those referendum serve as CATALYSTS for futher social change in favor of the globalist free trade agenda and nothing else.

1982: Canada become sovereign (Le Devoir French)
http://news.google.com/newspapers?id=y4ccAAAAIBAJ&sjid=uF4EAAAAIBAJ&hl=de&pg=3145%2C6733292

A day BEFORE the constitution was rappatriated, the canadian senate publishes a repport on the neccessity of free trade

Senate report urges free trade with US
The Montreal Gazette - 25. Mars 1982
http://news.google.com/newspapers?id=AIc1AAAAIBAJ&sjid=96QFAAAAIBAJ&pg=1120,1240926&dq=senate+free-trade&hl=en


Free-trade talks with US set to start Monday
The Montreal Gazette - 10. Dez. 1983
http://news.google.com/newspapers?id=kX0xAAAAIBAJ&sjid=iKUFAAAAIBAJ&pg=2149,4940147&dq=free-trade&hl=en

PQ leaders have always been great supporters of free trade:

26 mars 1985 Bernard landry wants free trade (French)
http://news.google.com/newspapers?id=jBQjAAAAIBAJ&sjid=qs4FAAAAIBAJ&hl=de&pg=3692%2C2959237


Jacques Parizeau wants a north american curency (French)
23 dec 1991
http://news.google.com/newspapers?id=dhkxAAAAIBAJ&sjid=ruEFAAAAIBAJ&hl=de&pg=2609%2C5597103

11:00 AM  

Publier un commentaire

<< Home