vendredi, mai 01, 2009

Les francs-maçons francophones au Québec sont du côté du Grand Orient de France

Voici le serment maçonnique du québécois Léon Patenaude qui fut initié par le Grand Orient de France en 1975. Notez le passage sur la laicité.
Ceci est un extrait d'une entrevue avec le franc-maçon J-Z. Léon Patenaude, fondateur de la ligue des droits de l'homme en 1963 ainsi que du salon du livre.

"Q: que pensez-vous de la Maçonnerie anglo-saxonne du Québec?

R: elle est protestante. A partir de ce moment, elle groupe surtout des déistes. Ainsi, presque
tous les Canadiens-Français qui jouent un rôle dans la maçonnerie sont du côté du Grand Orient."
(source: "L'Alliance", Le bulletin mensuel du franc-maçon, février mars 1984, Vol.1 No 10/11, page 5)

Au Québec, la franc-maçonnerie est divisée sourtout selon la langue:

"La Grande Loge du Québec regroupe 8 000 membres, anglophones pour la plupart. Les francophones qui en font partie doivent s'exprimer en anglais en loge. Sur les 103 loges du Québec, à peine une dizaine sont francophones. J.L, franc-maçon actif pendant 20 ans au sein de la Grande Loge du Québec, ne peut s'empêcher de remarquer: «J'ai cru longtemps que l'union entre anglophones et francophones était possible au sein de la maçonnerie. Mais au fil des ans, j'ai compris que même si les anglophones nous respectent, c'est difficile pour eux de nous accepter réellement." (Le Soleil, 30 mai 1987, DOSSIERS: DANS LES COULISSES DE LA FRANC-MAÇONNERIE, CLUB SÉLECT OU POUVOIR PARALLÈLLE?)

------------------------------------

La Grande loge du Québec étant sourtout dirigée par des anglophones, ces derniers ne veulent pas que leur membres francophones entretiennent des relations avec les loges du Grand Orient de France:
------------------------------------

"C'est donc au GODF qu'on retrouve les francophones. L'aversion entre les deux groupes est sans équivoque. «Si vous parlez aux gens du GODF alors moi, je n'ai rien à vous dire». Et Ken Aldridge, porte-parole de la Grande Loge du Québec raccroche le récepteur téléphonique avec fracas." (idem)

------------------------------

Ironique de constater que les francs-maçons ne sont même pas capable d'appliquer entres-eux leurs grands principes de tolérance et de fraternité universelle! Sans parler des nombreuses loges ethniques qui existent au Québec. Il y aurait même dans les loges des frictions entre les francs-maçons québécois et leurs "frères" d'origine européenne, ce qui aurait entraîné la création en 1973 de la loge Delta, uniquement composée de canadiens-français...(source: Les francs-maçons à l'Hôtel de ville, Le Matin, Montréal, 4 mars 1987)

Malgré cette "excommunication" maçonnique décrétée par les maçons anglophones de la Grande Loge du Québec envers les "irréguliers" du Grand Orient, la réalité est que les francs-maçons francophones entretiennent des contacts étroits entre-eux. la preuve de ceci est qu'il existe au moins un haut gradé de la Grande Loge du Québec qui était en même temps membre de la loge Liberté de Montréal en 1987:
Source: Le Courrier Français (de Montréal), AVRIL 87. Article: Les fils de la lumière sont parmis nous.

Sur le plan de la politique canadienne, oubliez les divisions artificielles entre "souverainistes" et "fédéralistes", entre la "gauche" et la "droite", entre les "bons" et les "méchants" . Les francs-maçons ne se mèlent pas de petite politique partisanne: leur tactique consistant plutôt d'infiltrer tous les partis et de participer à toutes les causes. Par exemple, remarquez à quel point les politiciens francophones ont tendance à voter à l'unanimité quand vient le temps d'imposer l'agenda du Grand Orient de France: marriages homos, abolition de la peine de mort, abolition de l'article 93 de la constitution qui garantissait l'enseignement confessionnel, agenda féministe radical, cours ÉCR etc., etc.

Voilà donc ce qui explique la mainmise totale de la pensée unique de gauche au Québec (la soit disant "société distincte")

Citation: "Les Francs-Maçons francophones québécois tiennent compte des réalités sociologiques, culturelles et politiques de la société distincte du Québec."

-J-Z Léon Patenaude, Les francophones dans la franc-maçonnerie, Le Devoir, 17/6/87

-D'après la liste des participants au congrès de la Ligue Universelle des francs-maçons (dont le congrès mondial avait lieu du 13 au 17 septembre 1978 dans les locaux du Club Canadien au 438 rue Sherbrooke Est à Montréal), on retrouve parmis les noms, en plus des membres de la loge Montcalm des dirigeants de loges francophones de la Grande Loge du Québec, de la Société St-Jean Baptiste, du club Rotary, du Club Richelieu, des maçons de la Grande Loge du Canada en Ontario ainsi qu'un éminent prêtre catholique québécois... (p30-b2-c16,fonds J-Z Léon Patenaude, Archives du Centre de recherche Lionel-Groulx.)
L'union c'est la force après tout...

Ça ressemble étrangement tout ça aux ramifications qu'avait à l'époque l'Ordre de Jacques Cartier au Québec. Le Grand Orient serait il la Patente v. 2.0 ? (la P2 du Québec?)
Le nouveau clergé secret anti-catholique qui règne sur le Québec?

Quand on sais aussi les liens entre le Grand Orient et le Mouvement Laïque Québécois, Amnistie Internationale section francophone, Info Secte, La Ligue des Droits et Libertés, etc. comme on l'a démontré ici dans des articles précédents, on devine aussi la pénétration des médias au Québec pour se faire à chaque occasion le porte-voix de tous ces organismes et de leurs causes. Il faudrait aussi relire le post suivant où Patenaude se vantait de pouvoir faire publier des articles dans le journal La Presse:
http://complotquebec.blogspot.com/2007/07/laffaire-opus-dei.html

1 Comments:

Blogger anti-macon said...

le texte du serment maconnique

G.. O.. D... F..
Modèle Z
OBLIGATION
prêtée par le prof.. Patenaude. Leon

Candidat a l’initiation le 27 mars 1975
Sur cette équerre, emblème de la conscience, de la rectitude et du droit, sur ce livre de la Constitution qui sera désormais ma loi, je m’engage a garder inviolablement le secret maçonnique, a ne jamais rien dire ni écrire sur ce que j’aurai pu voir ou entendre pouvant intéresser l’Ordre, a moins que je n’en aie reçu l’autorisation, et seulement de la manière qui pourra m’être indiquée.

Je promets de travailler avec zèle, constance et régularité a l’œuvre de la Franc-maçonnerie ; je promets d’aimer mes FF:. et de mettre en pratique, en toutes circonstances, la grande loi de solidarité humaine qui est la doctrine morale de in Franc-maçonnerie.

Je pratiquerai l’assistance envers les faibles, la justice envers tous, le dévouement envers ma famille et
ma patrie et envers l’Humanité, la dignité envers moi même.

Je promets défendre l’idéal et les institutions laïques, expressions des principes de raison, de tolérance et de fraternité.
Je promets de me conformer a la Constitution et au règlement Général du Grand Orient de France dans ses dispositions actuelles et dans celles qui pourront être adoptées plus tard.
Je consens, si jamais je venais a manquer a ces engagements, a ce qu’il me soit fait application des sanctions prévues par la Constitution et le Règlement Général du Grand Orient de France.
A FAIRE SIGNER APRES L’INITIATION, AU COURS DE LA TENUE.

1:32 PM  

Publier un commentaire

<< Home